Le lycée se vide, de ses professeurs appelés à faire passer des examens ailleurs; de ses élèves qui commencent à trouver l'air estival fort agréable, au dehors...
Aujourd'hui j'ai fini plus tôt, car je n'avais aucun élève de terminale. Je me suis retrouvée toute seule dans ma salle, avec mes photocopies, mes questionnements (est-ce que ce que j'ai prévu va les intéresser ?) et après avoir attendu 10mn au cas où, j'ai rangé mes affaires et fermé ma salle, un peu éberluée. Oui, c'est fini, ou presque.
Il y avait du vent qui semblait tourner dans tous les bâtiments, on l'entendait faire claquer les portes en bois contre leurs embrasures, et soulever les carrés de polystirène au plafond. Mes dix minutes d'attente m'ont semblé si longues...je me suis rendue compte qu'une heure de cours c'est tellement dense, riche, mouvementé, qu'on vit parfois plusieurs journées en une...Rarement je regarde par la fenêtre. Rarement, je m'assois. Ca m'a fait tout drôle.

J'ai passé un excellent week-end avec mes petits et mon homme. Nous avons vraiment profité du jardin, du farniente. J'ai hâte de m'y consacrer totalement, de me détendre et de laisser l'oubli grignoter les petits tracas de cette année jusqu'à ce que l'énergie et l'envie soient à nouveau si présentes que je serai heureuse de recommencer.

Bonne semaine !

DSC_0526
petits choux couverts de crème solaire minérale -d'où le teint gothique ;-)